CDCI : respectons les dynamiques locales !

Dans chaque département, les préfets vont bientôt installer les nouvelles commissions départementales de la coopération intercommunale (CDCI) afin de présenter aux élus le projet de schéma départemental de la coopération intercommunale (SDCI) préparé par leurs services pour aboutir, avant la fin de l’année, au remodelage complet de l’intercommunalité. Mais préparés avec quels objectifs et quelles valeurs politiques ?

La commission Adels – Unadel sur l’aménagement du territoire vient de publier une déclaration visant à rappeler les valeurs et les pratiques institutionnelles démocratiques qui devraient guider l’élaboration des schémas départementaux de la coopération intercommunale et faire l’objet de débats plus larges avec les populations concernées :

– chaque intercommunalité est issue d’une histoire locale qui ne peut être résumée à quelques seuils et normes…,

– la démarche intercommunale doit être issue de la volonté des élus et des citoyens et non de logiques technocratiques,

– ne pas accentuer la distance entre les citoyens et leurs élus,

– l’intercommunalité doit rester une démarche de projet avant tout,

– garder des territoires cohérents capables de contractualiser avec leurs partenaires,

– les syndicats mixtes qui encouragent la coopération intercommunale sont à préserver,

– enfin, les acteurs locaux doivent provoquer le débat et préparer au plus vite les négociations.

Pour découvrir et télécharger la Déclaration commune, reportez vous à la rubriques "dossiers récents ci-dessous".