Economie : le pouvoir des territoires

Dans un contexte général de mondialisation économique et financière on pourrait légitimement estimer qu’il n’y a plus de systèmes économiques locaux et que tous les territoires infranationaux fonctionnent sur le même modèle. Le territoire serait alors un simple espace d’analyse, un cadre d’intervention des collectivités locales qui, toutes, conduiraient les mêmes politiques avec les mêmes outils, les mêmes priorités et les mêmes ambitions. Cette approche semble toutefois ignorer que toute économie, comme toute société, est inscrite dans un territoire qui lui donne sens.

 

Les acteurs du développement local estiment que le territoire n’est pas un lieu mais un milieu et voient dans la diversité des modalités de fonctionnement des économies modernes des opportunités de développement encore mal exploitées. Dans le contexte nouveau de la crise, le renforcement de l’ancrage local de l’économie est un enjeu grandissant pour les élus et les autres acteurs locaux. Face à la crise économique et écologique, il s’agit à la fois de développer dans les territoires de nouvelles stratégies de développement en tenant compte des interdépendances à l’œuvre, et d’offrir une possibilité de réappropriation des choix économiques par la collectivité locale et par les habitants.

 

C’est pourquoi, la troisième université d’été du développement local qui se déroulera du 12 au 14 septembre 2012, à Marseille, propose de travailler sur les dimensions complexes du développement économique dans sa relation aux territoires, pour renforcer l’ancrage économique local et le pouvoir d’agir des citoyens. Elle a pour titre : “Economie : le pouvoir des territoires”

Informations : www.decentralisonsautrement.fr

 

Unadel : 01 45 75 91 55 ou Ardl PACA : 04 96 12 01 98