En direct du dernier Comité national de suivi des Pays

Réuni le 17 Mars, à l’initiative de la DATAR, le Comité national de suivi des Pays auquel l’Unadel est associé a pu mesurer que les pays vivaient encore : la preuve ils contractualisent.

A l’initiative de Vincent Piveteau et de Cécile Combette-Murin, de la DATAR, le Comité national de suivi des Pays rassemble une quarantaine de personnes, représentant des structures d’appui aux pays, des associations d’élus, des représentants des différentes administrations notamment.

Le Comité de ce 17 Mars a été l’occasion de faire un point sur l’Etat des lieux des Pays, présenté par ETD et disponible en téléchargement sur ce site, au 1° janvier 2004. La Bretagne, intégralement couverte, la Franche Comté en passe de l’être, les premiers Pays définitifs en Corse, Auvergne et Rhône-Alpes, 200 chartes de développement adoptées ou en cours de l’être, bref, les Pays avancent.

La DATAR est d’ailleurs en train de rédiger un nouveau vade-mecum, en partenariat avec l’ADCF, Mairie-conseils et ETD, qui devrait paraître avant l’été. De même, la DATAR va rééditer le petit ouvrage qu’elle avait commis sur les Pays.

Il faut souligner les fiches méthodologiques très complètes réalisées par Mairie-conseils, qui en faisant le point sur les évolutions législatives et sur les points de vigilance ou de questionnement lors de la mise en place des Pays sont particulièrement utiles et efficientes.

De plus, il a été annoncé, que dans le cadre notamment de l’évolution prévisible des fonds structurels, et plus particulièrement l’évolution du PIC Leader +, la DATAR travaillera de plus près sur l’articulation entre les contrats Leader et les contrats de pays.

A été aussi évoquée l’évolution des Contrats de Plan Etat-Région, annoncée par le CIADT du 18/12/03. L’Unadel, avec d’autres partenaires, cherchera dans les mois à venir à provoquer toutes les occasions qui permettront aux Pays de ne pas être les parents pauvres de la réflexion entamée. En effet, ils sont les structures naturelles de mise en oeuvre du volet territorial du CPER, ils doivent pourvoir contribuer aux débats.

Une étude remarquable, réalisée par les cabinets IMTE et RCT a été présentée par Thomas Capelier, dans le cadre de l’accord DATAR-DGEFP. En partant de l’observation du volet Emploi-Formation dans les projets de Pays et d’Agglomérations, ils ont étudié plus précisément 10 Pays et 10 Agglos.

Les recommandations, sans langue de bois, sont particulièrement pertinentes, notamment à destination du Service public local de l’emploi. Nous y reviendrons.

Auteur : Olivier Dulucq