Le lancement de la première conférence nationale de la vie associative

Une conférence de plus… Mais l’Unadel se mobilise !

L’Unadel, au titre du Celavar, sera présente dans le groupe de travail sur le dialogue civil.

Le ministre de la jeunesse, des sports et de la vie associative a présenté une communication relative au lancement de la première conférence nationale de la vie associative.

En 2004, plus d’un million d’associations en activité ont été recensées en France ; la création de 70 000 associations sur douze mois témoigne de la vitalité du secteur et de l’enthousiasme des bâtisseurs associatifs regroupant 21 millions d’adhérents, mobilisant 12 millions de bénévoles et employant 1,5 million de salariés.

La reconnaissance institutionnelle du fait associatif, par la création d’un ministère chargé de la vie associative, s’inscrit dans la continuité de nombreuses initiatives prises depuis 2002 par le Gouvernement afin de développer la vie associative.

Le Gouvernement a souhaité, afin de répondre aux besoins des associations dans les années à venir, organiser pour la première fois une conférence nationale de la vie associative. En accord avec les acteurs de la vie associative, trois axes de travail principaux ont été retenus :

-  l’affirmation de la place des associations dans le dialogue civil ;

-  la consolidation des relations contractuelles entre les pouvoirs publics et les associations ;

-  la reconnaissance du bénévolat.

La Conférence s’articulera donc autour de ces trois grands thèmes qui feront chacun l’objet d’un rapport préparé par un groupe de travail présidé par une personnalité ; les groupes de travail seront installés d’ici début février 2005 et remettront leurs propositions à la mi-avril 2005.

Le Conseil national de la vie associative, qui a mené depuis de nombreuses années des travaux remarquables sur la vie associative, réalisera une synthèse de l’ensemble de ses travaux qu’il présentera aux groupes de travail.

La Conférence nationale de la vie associative rendra ses conclusions au Premier ministre à la mi-2005.

Organisée et préparée par le ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative, la conférence s’inscrira dans une démarche interministérielle et associera l’ensemble des acteurs de la vie associative, notamment la conférence permanente des coordinations associatives (CPCA). Ce rassemblement des acteurs de la société civile permettra de donner une nouvelle impulsion au développement de la vie associative en France, confortant ainsi son rôle moteur en Europe pour la reconnaissance du fait associatif.

12-01-2005 13:22
Auteur : Olivier Dulucq