Les maires ruraux votent oui !

Réunie en Assemblée générale le 10 avril à Lyon, l’Association des maires ruraux de France présidée par Gérard Pelletier, maire de Raze, a adopté la motion suivante :

 

Motion

 

L’élargissement de l’Union Européenne implique la mise en place d’un certain nombre de solidarités, y compris financière grâce notamment aux fonds structurels européens.

 

Cette solidarité financière suppose d’aider les nouveaux pays de l’Union dans leur politique de développement mais également de maintenir les aides nécessaires aux territoires des Quinze.

 

En se prononçant, comme cinq autres pays contributeurs nets, pour un budget communautaire limité à 1 % du revenu national brut de l’Union européenne pour 2007-2013, la France pénalise les projets des territoires ruraux français pour lesquels les financements européens devront être revus à la baisse, aussi bien dans l’objectif « compétitivité régionale et emploi » que dans le cadre de l’aide au développement rural du FEADER. 

 

L’AMRF demande que la France défende un budget communautaire plafonné au minimum à 1,14 % du revenu national brut communautaire et qu’elle pèse de tout son poids dans la négociation engagée avec les autres pays européens pour obtenir l’adoption de cette disposition.

 

A défaut, la programmation 2007-2013 sera un nouvel handicap pour le développement territorial des régions françaises.