Nos réseaux régionaux et plateformes inter-associatives

L’Unadel entretient un partenariat étroit avec plusieurs structures régionales de développement local participatif, qui sont aussi ses relais en régions. Ces réseaux associatifs partagent les valeurs et objectifs de la Charte de l’Unadel, ils sont représentés au sein du Conseil d’administration de l’Unadel et sont partie prenante des actions et chantiers menée par la structure nationale. Ils contribuent de façon active à l’élaboration des travaux et réflexion développés par l’Unadel au niveau national et assurent le relais en région de ceux-ci. Parmi eux, nous pouvons citer :

logoa-ardl2L’Association régionale du développement local en Provence Alpes Côte d’Azur (ARDL Paca) mène des actions de sensibilisation, d’analyse et d’accompagnement des conseils de développement des pays et agglomérations de la région Provence-Alpes Côte d’Azur, afin de favoriser l’émergence de processus participatifs de qualité sur le territoire régional.

Président : Philippe Langevin. Adresse : 7 rue Colbert- 13001 Marseille. Tél: (33) 4 96 12 01 98 – ardl@wanadoo.fr     

logo cplLe Carrefour des Pays Lorrains compte, parmi ses missions depuis 1994 : la sélection d’informations qualifiées sur le développement local, organisation de rencontres et de temps d’échanges, accompagnement et formation, au plus près des acteurs et des territoires.

Président : Jacques Florentin

Adresse : BP 22 – 54170 Colombey-les-Belles – Tél : 03.83.52.80.62  carrefour@cpl.asso.fr       Site internet : http://www.cpl.asso.fr

idelif

 Mais aussi l’IDELIF en Ile de France, ou encore l’ADAT LR en Languedoc Roussillon.

Au niveau national, l’Unadel a animé plusieurs plateformes ou chantiers inter-associatifs. Ces chantiers sont désormais regroupés depuis 2014 au sein du Carrefour des métiers du développement territorial. On peut citer :

Logo plateforme nationale des métiersLa Plateforme nationale des métiers du développement territorial a été créée en 2001. Conçue dès l’origine comme un espace de rencontre, d’échange et de travail commun, elle a capitalisé plusieurs travaux réalisés sur les différentes familles de métiers touchant aux questions du développement (développements territorial, local, social urbain, économique, etc.). Au cours de ses douze années d’existence, elle a d’abord mené des travaux sur les compétences transversales et questionne aujourd’hui davantage l’évolution des métiers en eux-mêmes. Voici quelques-unes de ses productions.

logo-congres-2013Véritable temps de rencontre entre professionnels, le congrès national des développeurs territoriaux vise à favoriser les échanges d’expériences entre les différentes familles de développeurs, quel que soit leur statut, leur formation, leur champ d’actions et la nature de leur employeur, et à croiser les réflexions autour des évolutions qui impactent ces métiers. La première édition du congrès a eu lieu en juillet 2013 à Valence, la deuxième à Rennes en juin 2015.

Logo Decentralisons AutrementLa Plateforme Décentralisons autrement est née de la rencontre de responsables associatifs issus des mouvements du développement local, de l’éducation populaire, de la citoyenneté active, rassemblés pour confronter leurs points de vue à propos des perspectives politiques d’évolutions des questions territoriales, citoyennes et du dialogue civil ouvertes par les changements politiques récents. Ses travaux sont désormais rassemblés sur le site de l’Unadel.

Conférence de Georges Gontcharoff (La Mure Argens, novembre 2010) : Comprendre la réforme territoriale



Accédez à la suite des vidéos sur la réforme des collectivités territoriales.

L’Unadel participe aussi à d’autres dynamiques inter-associatives :

logo collectif pouvoir agirLe Collectif Pouvoir d’Agir se compose de personnes, d’associations locales et de réseaux nationaux engagés dans la lutte contre l’exclusion sociale et politique. Collectif informel, Pouvoir d’agir est un espace d’échanges, de mise en réseau et d’appui, de réflexion et d’action, ouvert à tous, pour que les citoyens aient un réel pouvoir sur leur environnement et sur leur vie. Son but : contribuer à développer les mobilisations citoyennes, notamment dans les territoires les plus en difficultés ; convaincre et faire des propositions aux pouvoirs publics afin que le pouvoir d’agir des citoyens soit au cœur des politiques publiques.

logo CACLe Collectif des associations citoyennes (CAC) est né en 2010 pour lutter contre l’instrumentalisation et la réduction des associations à leur seule dimension commerciale et défendre la contribution des associations à l’intérêt général et à la construction d’une société solidaire, durable et participative. Le collectif est associé à la concertation lancée par la ministre chargée de la vie associative pour redéfinir les relations contractuelles entre les associations l’État et les collectivités, et redéfinir une charte d’engagements réciproques. Il participe également à la discussion autour de différents textes en préparation : nouvel acte de la décentralisation, remise à plat de la politique de la ville, loi pour la promotion de l’économie sociale et solidaire.