PER se voir…

L’APFP, avec l’INDL, organisent une deuxième journée de rencontre sur le thème des Pôles d’Excellence Rurale et invitent à cette réunion tous les territoires porteurs de projets qui souhaitent partager leur expérience, améliorer leur dossiers de candidature ou qui veulent tout simplement découvrir les projets portés ailleurs en France.

Dans le prolongement de la réunion organisée à Agen début juillet, cette réunion aura lieu une quinzaine de jours avant la clôture de la seconde vague de l’appel à projet, et elle sera davantage centrée sur la finalisation des dossiers. Les interventions de la DIACT et de spécialistes seront là pour apporter des éléments de précision et d’approfondissement aux candidats. Pour consulter le programme de cette journée ou trouver un bulletin d’inscription, rendez vous sur le site de l’APFP.

Occasion aussi de comprendre la principale nouveauté des PER, l’ingénierie financière. Pour preuve, deux extraits authentiques du site conscacré aux pôles d’excellence rurale, dans la foire aux questions :

Compatibilité entre la démarche PER et les procédures de droit commun ?

“Il appartient au ministère concerné d’identifier les différents situations d’incomptabilité et d’utiliser toute la marge d’interprétation constructive que laissent les textes notamment en matière de procédure budgétaire. Il conviendra de s’assurer procédure par procédure de la comptabilité des calendriers. “

(…)

“La logique est de mobiliser de façon concomitante différentes procédures pour favoriser la transversalité dans le soutien des projets. Les PER représentent une nouvelle manière de faire de l’ingénierie financière et de coordonner l’action publique au service des projets de territoires. L’ambition est de faire une labellisation et de clarifier en même temps les questions financières.”

Ce n’est pas gagné !