Tectonique des plaques

Le Morvan rejoint le Massif central. Tremblement de terre, glissement de terrain ? Non simple signature d’un décret par le ministre délégué à l’aménagement du territoire.

Cete vieille revendication morvandelle vient d’être exaucée. Ce sont près de 60 000 habitants d’un peu plus de 15 cantons qui désormais font partie du comité de massif du Massif Central.

Reprenant à l’échelon du massif la composition du Conseil National de la Montagne, le comité de massif fait figure de « conseil économique et social de la montagne » à ce niveau, et dispose d’une mission de réflexion et de proposition à l’égard notamment des régions et de l’Etat sur la politique spécifique à conduire en faveur d’un développement durable du massif. Le Comité de massif est coprésidé par le préfet de région coordinateur de massif et un élu. Comme le CNM, le comité de massif est assisté d’une commission permanente également présidée par un élu. Chaque comité de massif comporte également une commission spécialisée chargée de donner son avis sur les dossiers Unité Touristique Nouvelle intéressant le massif.