Séminaire 14 octobre : L’ingénierie territoriale comme opérateur de capacitation territoriale

Publié le 8 octobre 2020 | dans Evénements & RDV des réseaux | par webadmin

Les travaux du séminaire du Carrefour des métiers du développement territorial “Le développement territorial : postures, ingénieries et savoir-faire” se poursuivent avec une prochaine séance délocalisée à la MSH de Dijon, sous format webséminaire : Mercredi 14 octobre à partir de 14h.

L’ingénierie territoriale comme opérateur de capacitation territoriale

pour une prise en compte de l’expérience des publics dans le processus de transition écologique

par Dany LAPOSTOLLE

Maître de Conférences en Aménagement, Université de Bourgogne- Franche-Comté, UMR THéMA

Coordinateur du Living Lab territorial pour une transition sociale et écologique

La question de l’ingénierie territoriale, largement abordée au début des années 2000 par la sociologie, la géographie, la science politique, les sciences de l’information et de la communication, l’aménagement de l’espace et l’urbanisme est aujourd’hui tombée en désuétude dans les travaux académiques. Pourtant, ballottée au gré des réformes continues de l’architecture institutionnelle locale et de la territorialisation des politiques publiques sous contrainte budgétaire, elle se recompose, demeurant un enjeu de première importance dans la conception et la mise en œuvre des dispositifs d’aménagement et de développement territorial. Face aux changements environnementaux globaux et aux injonctions à la transition écologique, qui se traduisent dans la construction sociale de l’urgence, elle prend une importance singulière pour l’aménagement de l’espace et l’urbanisme, le développement territorial en tant que champ académique et en tant que domaine de l’action publique.

Des travaux d’observation et d’analyse, de recherche sont réalisés pour tenter de qualifier les multiples dynamiques territoriales initiées autour des transitions, portées le plus souvent par des acteurs de la société civile « poursuivant des finalités sociales et écologiques contributives de biens communs », parfois également par des collectivités « pionnières » visant à l’invention de nouveaux modèles de développement.

Les conceptualisations sont « foisonnantes » pour rendre compte des transformations à l’œuvre (démocratie contributive, appropriation des communs, ingénierie de la coopération, ingénierie du soutien aux dynamiques de transitions, ingénierie social-écologique…) et plus globalement, les sciences sociales sont questionnées à l’heure de l’anthropocène en miroir aux sciences environnementales qui interpellent sur l’urgence et l’ampleur des changementsà opérer.

Aussi, dans ce nouveau contexte, semble-t-il pertinent de reconsidérer les cadres d’analyse de l’ingénierie territoriale et de son enseignement, de leur diffusion au sein des politiques de développement territorial saturées d‘injonctions contradictoires. Dans quelle mesure assiste- t-on à une remise en cause des paradigmes sur lesquels repose le développement territorial ? A l’émergence d’une ingénierie des transitions ? Le concept de développement n’est-il pas à réinterroger ?

A l’occasion d’une séance de travail entre le Carrefour des métiers du développement territorial et le Living territorial pour une transition sociale et écologique, le séminaire se déroulera à la MSH de Dijon. Il sera accessible sur plateforme Zoom.

Modalités techniques de suivi de la Conférence :

Accès via Zoom : https://us02web.zoom.us/j/84214198754 

Mercredi 14 octobre à partir de 13h55

Inscriptions nécessaires auprès de : Philippe Carbasse