Groupe de travail « le train du développement local »

Objet : A l’image des véloroutes qui connaissent un franc succès depuis 15 ans (comme celle qui relie Nantes à Budapest via la Loire, le Rhin et le Danube) et qui s’avèrent être des investissements rentables, la création d’un train touristique de longue distance, volontairement lent et spectaculaire, traversant la France du Nord-Est au Sud-Ouest, c’est-à-dire le long de la diagonale du vide , constituerait ainsi une offre touristique innovante susceptible de mobiliser de nombreux touristes étrangers mais aussi de nombreux français désireux de découvrir ou de redécouvrir des territoires ruraux éloignés des grands axes et dont le patrimoine naturel et culturel demeure particulièrement riche. Ce chemin de fer touristique pourrait utiliser, sur certains tronçons, des voies déjà affectées à des trains touristiques locaux et s’appuyer sur la mobilisation locale et les expériences d’associations de passionnés. Il pourrait irriguer économiquement de nombreux territoires ruraux et permettre de développer quantité de projets culturels et économiques tout au long de l’itinéraire et dans les territoires alentours . Il pourrait peut-être favoriser aussi à long terme un retour d’autres trafics et services sur les territoires concernés et développer l’accueil de nouvelles populations. Adossé au programme Leader, ce train pourrait être un vecteur important de tourisme durable et de développement local et contribuer à des stratégies de transition énergétique des territoires traversés via la mobilisation des porteurs de projet, des coopérations entre les collectivités et les associations et via la promotion d’une alternative à la voiture sur l’itinéraire concerné. L’interconnexion avec des TER et avec d’autres trains touristiques locaux pourrait également être développée.

Un tel projet est complexe et ambitieux. Il pose bien entendu de nombreuses questions, tant financières que juridiques et techniques. Il ne peut relever d’une seule association nationale, mais le rôle de l’Unadel pourrait être de travailler ce dossier et de mobiliser de nombreux acteurs du développement local pour l’améliorer, le préciser et le promouvoir.

Ressources :

– Présentation du projet  : Et si nous faisions bouger les lignes ?

– Le rapport du conseil national du tourisme sur le devenir-des-chemins-de-fer-touristiques

– Carte de la fréquentation des trains touristiques en France :

carte de la fréquentation des chemins de fer touristiques en France

Les membres de ce groupe de travail sont : Johan Milian (maitre de conférence en géographie à l’Université Paris 8), Jean-Yves Pineau (directeur du Collectif Ville Campagne), Jérôme Moreau (directeur du Pays de saint Flour), Etienne Ballan (administrateur de l’association Arènes), Christell Venzal (maitre de conférence à l’Université de Pau), Stéphane Loukianoff (délégué général de l’Unadel).

La boite à outils collaboratifs du groupe :

Pour définir une date de réunion  (lien doodle) : http://doodle.com/?locale=fr

Pour organiser une réunion téléphonique : tel 0 811 650 811 (puis créer un numéro de salle de conférence et l’envoyer aux membres du groupe).

Pour partager des documents et rédiger collectivement :