L’innovation territoriale, une porte de sortie pour des collectivités en crise ?

Publié le 19 février 2015 | dans Actualités, Actualités législatives, Décentralisation | par Jean Maillet

Article publié sur lagazettedescommunes.com le 18/02/2015 par Hugo Soutra

Dans un contexte de défiance vis-à-vis des institutions, de diminution des dépenses publiques et d’explosion des besoins sociaux, des professionnels de l’action publique et de l’économie sociale et solidaire (ESS) appellent à créer les conditions d’une résilience territoriale. Lors d’une conférence organisée mardi 17 février à Paris avec la ministre de la Décentralisation Marylise Lebranchu, ils ont évoqué dans cet objectif la mise en réseau des acteurs locaux (fonctionnaires d’Etat et territoriaux, élus, responsables associatifs, chefs d’entreprises, universitaires, citoyens) pour co-construire les politiques publiques et concevoir les services publics de demain.

« Faire autrement tout de suite », « faire mieux », « faire plus intelligemment donc ensemble », etc. Par-delà les slogans creux, les bonnes volontés désireuses de réformer en profondeur l’action publique ne manquaient pas, mardi 17 février au café « Monde et Médias » du groupe SOS, leader français de l’économie sociale et solidaire (ESS). Parmi eux : des professionnels du secteur public, de l’Etat comme des collectivités territoriales, mais aussi des entrepreneurs sociaux et des acteurs associatifs.

Refonder l’intervention publique

Première série d’un cycle de conférences amené à être reproduit dans plusieurs villes de France au cours des prochaines semaines, la matinée de débats « Territoires : nous sommes innovation » a également pu compter sur la présence de la ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu, qui avait pris place aux côtés de plusieurs élus locaux.

Le mot d’ordre était aussi clair que la tâche ambitieuse : renouveler l’élaboration des politiques publiques, bâtir des services publics de qualité et en identifier les porteurs adéquats. Qu’il s’agisse des collectivités territoriales elles-mêmes… d’associations ou de sociétés d’économie sociale et solidaire.

Crise sociale, démocratique et économique

« Nous sommes à un moment charnière : les solutions néolibérales n’ont pas fonctionné, tandis que des inégalités violentes perdurent tant entre les territoires qu’entre leurs habitants. Les responsables politiques et les fonctionnaires ont plus que jamais le devoir de retisser du lien sur les territoires » a appelé de ses vœux, Marylise Lebranchu.

Dans cette perspective, la ministre de la Décentralisation a missionné Akim Oural, maire-adjoint de Lille, pour lui rendre un rapport « médiatiquement lisible, politiquement acceptable et socialement juste » sur les conditions du développement de l’innovation territoriale et la création d’écosystèmes ouverts au-delà du cercle restreint des collectivités territoriales.

Lire la suite