Communiqué de l’Unadel : Osez le développement rural !

Le développement des territoires ruraux est un atout et un enjeu. Ne ratons pas le rendez-vous européen !

La Bretagne rurale est dans la rue ; les territoires ruraux, lors des dernières présidentielles, ont oscillé, pour la première fois, entre extrémisme et abstention ; un documentaire, « la France en Face », a montré « la sous France », loin des métropoles richement dotées.

Dans le même temps, les populations reviennent vivre à la campagne, par nécessité ou par choix. Au fur et à mesure qu’elles s’y installent, la statistique essaie de faire croire qu’elles vivent dans le péri-urbain qui a pourtant sa propre problématique et sa sociologie. Des services innovants se créent dans la nouvelle ruralité, l’économie sociale et solidaire s’y invente, la solidarité est toujours à l’œuvre, renforcée par des associations proportionnellement plus nombreuses qu’en milieu urbain.

Cette France rurale, aux deux visages, manque de visibilité. Elle mérite pourtant toute notre attention.

Dans quelques jours, le Gouvernement va faire définir ses priorités et adopter son cadre stratégique national pour la mise en place, en région, du Fonds européen pour l’agriculture et le développement rural (FEADER). Soit, il ne voit que l’écume et n’entend que ceux, qui déboussolés, demandent tout à la fois plus de subventions et moins d’impôts ; et il remettra un peu plus d’argent public dans le tonneau des Danaïdes d’une agriculture pas toujours raisonnée. Soit il prend la mesure des besoins réels de développement des territoires ruraux et il fera le pari de l’intelligence territoriale, des approches ascendantes, d’une innovation rurale et d’un développement économique portés par l’ensemble des acteurs de ces territoires.

Depuis plus de trente ans, s’expérimente avec succès, avec le concours des Pays, des Parcs Naturels Régionaux et des Groupes d’Action Locale, de véritables dynamiques de projets qui mobilisent les acteurs locaux dont, mais pas seulement, les agriculteurs. C’est bien l’ensemble des acteurs qui vivent et / ou travaillent dans ces territoires qui bâtit le développement de ces territoires. Les résultats sont là, probants dès lors qu’il y a quelques moyens qui ne peuvent se résumer aux minimas européens.

Le Gouvernement et les conseils régionaux peuvent choisir demain la fuite en avant, ou le pari sur le futur de la ruralité. Nous voulons croire, nous espérons, qu’ils sauront, dans un souci de pragmatisme et de convergence, donner de la cohérence et des moyens aux dynamiques de développement rural. Nous attendons un signe fort, permettant d’inventer solidairement un futur désirable pour la ruralité et les ruralités de notre pays.

C’est pourquoi, l’Unadel demande instamment au Gouvernement et à l’Assemblée des Régions de France : osez le développement rural !

Découvrez aussi sur ce sujet Le Courrier des réseaux nationaux adressé au Premier Ministre co-signé par l’Unadel ou encore la contribution des territoires lorrains