Assemblée générale LEADER France

Publié le 3 juin 2004 | dans Les chantiers de l'Unadel | par Jean Maillet
<div=”titre”>Assemblée générale LEADER France 03/06/2004 – Lu 6821 fois
Le 27 mai dernier s’est tenue au Palais du Luxembourg à Paris l’Assemblée Générale de Leader France. Malgré la présence d’un faible nombre de GAL, les échanges ont été intéressants.
Le 27 mai dernier s’est tenue au Palais du Luxembourg à Paris l’Assemblée Générale de Leader France. Malgré la présence d’un faible nombre de GAL, les échanges ont été intéressants. Voici les éléments importants que l’on peut en retirer : – Monsieur Pierre VAURS, Président du GAL Sources et vallées en Picardie, est élu Président de Leader France et succède à Monsieur Yves FURET. – Le dégagement d’office pour les GAL est moins alarmant que prévu il y a quelques mois. 16% des GAL n’ont pas atteint les niveaux de réalisation suffisants pour éviter le dégagement d’office. Les niveaux d’avancement sont cependant très contrastés selon les GAL. – Il y a urgence à mobiliser les GAL sur la coopération, au titre du volet n°2 du programme mais aussi pour défendre l’avenir de l’approche Leader et pour anticiper la période 2007-2013 où la coopération sera un objectif à part entière de la politique de cohésion européenne. La coopération interterritoriale constitue une première porte d’entrée avant de s’engager sur une coopération transnationale. – Si la sensibilisation des élus aux enjeux de la coopération n’est sans doute pas suffisante, les GAL ont mis en avant un manque de temps et de moyens, en termes notamment de ressources humaines et d’appui méthodologique. « La coopération est un investissement à long terme ». « Si la volonté politique de coopérer existe, elle n’est pas une priorité pour les élus ». La capacité locale d’animation reste insuffisante et si les RIA peuvent constituer un appui pour les GAL, ces derniers redoutent un manque de proximité. – Une dotation complémentaire de FEOGA comprise entre 250000 et 500000 euros sera versée aux GAL les plus performants, de manière à éviter tout saupoudrage. Un appel à candidature sera lancé auprès des GAL après le 17 juin. – Les débats de l’après-midi ont porté sur l’avenir de la politique communautaire en faveur du monde rural pour la période 2007-2013. Le souhait est de simplifier les procédures et de réduire le nombre de programmes consacrés au développement rural, dans un approche intégrée. Le FEOGA Garantie et le FEOGA Orientation seront regroupés en un seul fonds : le fonds de développement rural. Il est urgent que les acteurs français présents à Bruxelles militent en faveur de la poursuite du modèle Leader, car c’est d’ici le début juillet que se finalisera la « maquette » proposée par le commissaire Fischler à ses collègues pour le nouveau fonds de développement rural. – Il y a un consensus pour dire que la future politique de développement rural doit être territorialisée et que l’agriculture doit s’inscrire dans une politique globale de développement rural. Un compte-rendu beaucoup plus complet sera prochainement disponible sur le site www.reseauleader.com
Auteur : François KONIECZNY